dimanche 27 novembre 2011

Menthe et rouge Brésil

Enfin les couleurs sont proches de la réalité, j'ai retrouvé un réglage sur  l'appareil photo qui me donne un résultat pas trop mauvais. Donc voici la mèche de shetland que j'ai filé la semaine dernière, couleur issue de ma teinture ratée.. d'ailleurs, il y a des chances que le vert menthe vire au bleu peu à peu parce que je perds du jaune au lavage.... Raté raté quoi ! mais bon, le shetland est vraiment une matière incroyablement mousseuse, j'espère réussir à bricoler un truc avec parce que ça a l'air d'être bien chaud! En revanche je ne suis pas contente du retord. En fait à chaque fois que je retords, j'ai l'impression que je tords trop la laine, mais au final quand je la tire de la bobine, je trouve que le petit fil fin est trop lâche autour du fil plus gros. Et du coup c'est moins dodu !



Voici la mitaine ratée aussi. Ratée parce que trop large et pas assez longue après le pouce... Je ne détricote pas tout de suite parce que j'en ai commencé une autre avec moins de mailles, je détricoterai si je n'ai pas assez de laine pour en faire 2. Ce sont les laines café, vanille, henné et trémière de cet été. 
Et puis le rouge, obtenu avec le bois du Brésil, en fermentation, avec la poudre achetée à Joëlle à la rencontre. Une petite merveille de rouge, intense et profond, qui tire sur le brique. Le bain est loin d'être épuisé, donc je pense que je vais replonger des mèches dedans. Là aussi c'est du shetland, et on voit bien comme c'est mousseux!

Sinon, et bien nous avons maintenant un magnifique composteur au fond du jardin. Allez je vous mets la photo : 
Et puis un joli bouquet au milieu du jardin :
Dommage que ce ne soient pas des cèpes !!

dimanche 20 novembre 2011

Core Spinning 2 : Marron glacé

 Le chocolat initial est devenu marron glacé... Dommage mais finalement il est pas mal. Je l'ai filé en core spinning (pour les non-initiés comme le Fleuriste, en fait c'est une technique de filage qui consiste à enrouler les fibres autour d'un autre fil, qui constitue ce qu'on appelle l'âme du fil, et qui ne se voit pas au final, mais qui donne un aspect un peu particulier à la laine, et un moelleux vraiment différent). 



Pendant ce temps les pots en tous genres continuent de se remplir et de se colorer. Là vous avez le fabuleux rouge du bois du Brésil.... Et une mèche de shetland trempe dedans... A suivre donc !
Et puis pour le plaisir des yeux, ce matin une petite balade dans les marais du coté de Moëze, l'air était doux, et les animaux à poils et à plumes tranquilles. (Les moutons avaient une sacrée couche de toison mais ces scottish blackfaces sont apparemment plus élevés pour leur viande que pour leur toison). Mais j'ai trouvé qu'ils avaient une bonne tête et de jolies cornes !!


Et puis des nouvelles de la douche pour les fans inconditionnels de l'homme à la carrelette:
Inutile de dire qu'on a une douche hyper confortable, et qu'on y passerait bien beaucoup plus de temps s'il n'y avait pas une facture d'eau à payer au bout! Bon bah maintenant y'a plus que le reste à faire ....

dimanche 13 novembre 2011

Ratages ?

Depuis le début du mois, je rate toutes mes teintures.. J'ai commencé par rater celles avec le bois du Brésil et la bruyère, en fermentation, qui sont restées pâlottes, et puis vendredi, j'ai raté mes teintures vinaigre et micro-onde... Enfin je dis raté parce que je n'ai pas obtenu ce que je voulais... mais bon... ça fera probablement un truc sympa au final.
Alors j'avais envie de marron. Un marron chocolat. J'ai donc teint une mèche que Sandrine nous a offerte à la rencontre, un mélange de mérinos et soie. J'ai dû mettre trop de bleu dans mon mélange qui a donné une sorte de marron bleuté... mais la soie a bien pris le marron et forme un veinage comme du bois. C'est vachement joli mais c'est pas du tout ce que je voulais. Sur la même photo, du teeswater, un mouton à cheveux longs encore, je voulais un bleu mais là au contraire ma pointe de rouge devait être trop dosée, et j'ai eu du violet (qui est joli au demeurant mais bon...)


 Ensuite, j'ai voulu teindre de l'angora. Je ne connaissais pas du tout cette fibre tellement douce, un vrai nuage que j'ai reçu cette semaine. J'en avais commandé un peu il y a quelques temps mais déjà peignée et je n'ai pas encore eu un moment pour y regarder. Donc là, un paquet de nuage en vrac. Essai de teinture alimentaire jaune... J'ai de l'angora beurre frais. C'est très joli mais alors l'angora, c'est super imperméable à l'eau ! Quelle galère pour le mouiller!! Du coup la teinture n'a pas pris partout pareil... C'est pas grave c'est pas mal quand même!
Et puis alors en dessous, je ne sais pas ce que j'ai boutiqué avec mon mélange de couleurs, je voulais une sorte de vert anis, un vert tirant bien sur le jaune. Bah j'ai dû mettre trop de bleu parce que mon vert est plutôt menthe. C'est très frais certes, mais ce n'est pas du tout ce que je voulais. C'est une mèche de Shetland, une fibre délicieusement douce et gonflante, je sens que je vais aimer la filer! bref, j'ai 125 grammes d'un vert-bleu... bof...
 Et le clou du clou, pffff, mes fermentations ont foiré comme on dit, voici donc en haut la bruyère, qui a donné un jaune pâle, et le bois du Brésil qui a donné un rose poudré. C'est très très joli,ce sont des couleurs très délicates, je pourrais faire un ptit pull pour une danseuse, mais ça aurait dû donner ces couleurs seulement en fin de bain, alors que c'était le premier. Bref ! Va bien falloir que je fasse avec!

mercredi 9 novembre 2011

samedi 5 novembre 2011

Vite fait bien fait

Une demie-heure, des aiguilles du 15, un point mousse allongé, et une trentaine de mètres de fil = une petite écharpe qui fait doudou enroulée autour du cou... 
Comme j'ai plusieurs écheveaux, il y a des chances pour que tout ça finisse au pied du sapin...  Mais aucune ne sera la même (hé hé!), croyez pas que je vais tout dévoiler!




mardi 1 novembre 2011

Core Spinning 1

J'ai confié toutes ces mèches aux couleurs tendres à Bertha la cardeuse, qui m'en a fait des nappes auxquelles je voulais rajouter des rubans et quelques longueurs de dentelles (qui traînaient par ci par là dans mes tiroirs) :
Puis Philéas le rouet a englouti ces fibres et rubans, mais avec un noyau central. J'ai enroulé la fibre autour d'un fil de lin solide (qui traînait aussi par là), c'est cette technique de filage qui s'appelle le Core Spinning.
Et voici ce que ça donne une fois l'écheveau dévidé de la bobine, avant d'être bloqué :

C'est vraiment une sensation très différente entre les doigts pour le filage, et ça donne un aspect vraiment différent à la laine aussi. Le fil semble plus raide mais en même temps il est très moelleux... Bref, j'ai deux écheveaux (32 et 45 mètres) qui sèchent en ce moment, je voulais les prendre en photo au cas où ils auraient perdu de la couleur au lavage.... Il faut que je teste les tricotages rapides avec d'énormes aiguilles ou au doigt, afin de laisser de l'air entre les mailles pour garder tout son caractère à cette laine.