samedi 11 juin 2016

Du nommage des rouets ou Mets de l'huile ! #2


Je disais donc, c'est pas fini !! 

Et d'ailleurs je n'ai pas remercié Dominique, mon étoile filante préférée, qui m'a aidée à surmonter cette terrible épreuve, et sans qui je n'aurais pas découvert l'huile W40 en bombe, super dégrippante et super efficace...

Depuis c'est bien simple, j'en mets partout !

Et puis aussi de l'autre huile, celle en burette que j'ai achetée le jour où j'ai débarqué comme une furie dans le magasin de bricolage avec 2 objectifs : des clés Allen de 2 mm et de l'huile !

Comme j'avais découvert que mon vélo-sidekick et son woolee winder faisaient vachement moins de bruit après avoir bénéficié de l'huile généreusement offerte par Pascale, je me suis dit, hop, maintenant j'ai moi aussi ma burette qui va bien, donc Sidekick, je vais te refaire un petit massage à l'huile... 
Grand bien m'en a pris car il est beaucoup plus silencieux le bougre ! Mais cela a, malgré tout, eu quelques effets secondaires...

Mieux vaut parfois plus que pas assez mais quand même, trouver la juste dose, c'est bien aussi... hum hum ! 
Je vous laisse admirer l'effet pulvérisation d'huile sur parquet (heureusement, un coup de chiffon et hop nettoyé!) :

De l'huile toute noire, toute sale de micro poussières de métal, de plastique et de fibres je suppose, qui a été projetée de part et d'autre du rouet sur environ 1,50m (sur le parquet à gauche du rouet, et aussi sur toutes les boites dans les étagères de droite (heureusement que je n'avais personne à côté de moi parce que outre l'effet ventilateur, on aurait eu l'effet bombe de peinture en plus !)

Et toutes les 5 minutes obligée de m'arrêter pour essuyer l'huile qui dégoulinait sur le rouet, et aussi pulvérisé sur les pédales. 
Pédales pas vernies évidemment, seulement huilées, donc maintenant j'ai des taches sur les pédales car le bois a bu... PFFFFFFFFFFF mais c'est quoi ce bordel ??? 
Je suis CHAT NOIR moi en ce moment ou quoi ? (comme dit ma collègue de boulot) 
Par chance, sa majesté Rouet 1er dit Le Rebelle n'a pas été taché car il est verni, ciré, étanche, LUI ! (Il aurait plus manqué que ça !) donc l'huile projetée a été facilement essuyée...

Résultat des courses, il a fallu que je fasse ceci :


J'ai fini par scotcher le papier sur le rouet pour qu'il tienne bien en place et que je ne sois pas obligée de m'interrompre pour essuyer tout ça...
En fait bien entendu vous avez compris, j'en ai trop mis sur le mécanisme du woolee winder, donc le trop plein est ressorti avec le tournoiement de l'épinglier, évidemment... donc ça, c'est fait ! 
Allez, je retourne filer, en espérant que je n'aie pas une autre catastrophe à vous raconter ! ;-) Là ça suffit un peu je trouve ! 

Edit de dernière minute : et ça continue encore et encore ... hier soir j'ai fait tomber une bobine du vélo-sidekick... et voilà ! cassée !! donc colle à bois et réparation express... 
Que des conneries en ce moment, que des conneries je vous dit !! Nan mais dîtes-moi que je ne suis pas toute seule !!?? 

dimanche 5 juin 2016

Du nommage des rouets ou Mets de l'huile ! #1

Comme vous le savez (ou pas!), je viens d'acquérir un nouveau rouet. Un rouet qui est, semble-t-il, la rolls des rouets. Je dis semble-t-il pour plusieurs raisons que vous allez comprendre.
D'abord, quand on est sur le point d'acheter un rouet, et ça, toutes les fileuses vous le diront, c'est bien de l'essayer... Oui c'est vrai ! Mais ça a ses limites aussi ! 
Je m'explique :
Souvent, lors des rencontres de fileuses, on fait partager l'expérience de notre propre rouet à celles qui souhaitent l'essayer, ou qui envisagent d'en acheter un. Ok ! 
Donc la fileuse pédale, ressent si le tirage du fil lui convient, si la position des pédales est confortable par rapport à sa morphologie, si le pédalage est agréable etc... OK ! 
Mais justement, ce simple test permet seulement de connaître ces données-là (ceci dit, c'est déjà pas mal, je m'étais rendue compte en pédalant 1 minute sur le Hopper de Spinolution que ce rouet ne m'irait pas et que le pédalage m'était totalement inconfortable...)
Dans le Morvan j'ai pédalé quelques minutes sur l'Aura que Valérie m'avait gentiment prêté pour voir tout ça. Ok ! Vendu ! enfin plutôt acheté !
L'Aura de Majacraft est un rouet spécial. Il a été conçu par l'atelier Majacraft et Lexi Boeger, l'artiste qui a renouvelé le filage moderne, et a ouvert la voie aux fileuses que nous sommes presque toutes, inspirées par son travail. 



Sans entrer dans les détails, c'est un rouet double pédale, double entraînement modifié, qui te permet de filer aussi bien de la dentelle que du gros gros fil fantaisie avec plein de matières différentes dedans... Autant dire qu'il fait le grand écart et que ce n'est pas le cas de tous les rouets. Bref, c'est une bête de course, une rolls quoi !
Donc, pour revenir à mon expérience, j'ai testé la bête, et hop, décidé de l'acheter !
Il se trouvait qu'une fileuse que je connaissais vendait le sien donc voilà, l'affaire a été conclue.
Vous vous doutez que les choses ne sont pas aussi simples si j'ai choisi d'en parler ici. En tous cas, Rouet-1er-le-roi-des-rouets arrive nickel par la poste, super top bien emballé (merci Pascale pour ce soin particulier), excitée par l'idée d'une nouvelle expérience, la fileuse se lance bien rapidement dans la découverte de son engin nouveau... 
Bah oui, pour bien tester un rouet, il faut comprendre comment il fonctionne, sa mécanique qui peut parfois être fragile, sa logique, son caractère etc...
Bref ! oui je l'ai monté, oui j'ai pédalé, oui j'ai filé dessus, du gros, du fin, rapidement, lentement, avec du tirage, sans tirage, j'ai tout testé ! Et puis je me suis dis "Tiens ! je vais changer de bobine pour voir" et surtout pour commencer à filer pour de vrai un vrai fil pour une commande dont j'ai déjà filé une partie sur le vélo-sidekick...
Et c'est là que les choses se gâtent ! PATATRAS !! 
L'épinglier refuse juste de se dévisser et donc de libérer la bobine, il tourne dans le vide, rien à faire, et là tout passe par la tête de la fileuse qui vient de dépenser au bas mot 800 euros pour avoir une rolls qui lui résiste ! Et elle se dit qu'en vissant ce foutu épinglier, elle est allée trop loin ! qu'elle a flingué le pas de vis !! (Je ne vous raconte pas l'état d'énervement dans lequel j'étais, je pense que toute fileuse qui me lit me comprend !)
La fileuse appelle l'Homme (c'est bien connu, les hommes sont forts en mécanique!) et lui annonce dans quelle merde elle est ! Il s'y colle, regarde, teste, essaie de comprendre comment cette foutue machine fonctionne, et relève la tête au bout d'un moment pour annoncer "Je ne sais pas..." OOOOOKKKKKKK !! 
Dont toi, tu re-regardes, tu te dis que tu as peut-être moyen en démontant les poulies de l'arrière de choper l'axe, de maintenir l'axe immobile pour pouvoir dévisser l'épinglier à l'avant.. bref.. il faut une clé Allen de 2 millimètres... Regards croisés "On en a ?" "Peut-être, pas sûr" et là à 20h du soir, que t'as même pas réfléchi à ce que tu allais manger, que t'as même pas terminé ton verre de vin d'apéro, tu te mets à fouiller touuuuuuuuuuute la maison pour trouver une P****** DE CLE de 2 millimètres !! Tu sors même dehors sous une pluie battante pour aller fouiller dans les autres caisses à outils qui sont rangées à l'extérieur !! Bien entendu tu ne trouves aucune clé Allen de 2 mm, tu ne trouves qu'un jeu de clés en étoile qui ne conviennent pas EVIDEMMENT !! Forcément tu frôles l'hystérie, tu décides de ne même plus jeter un oeil sur Rouet-1er-le-roi-des-rouets tellement tu lui en veux, tellement tu t'en veux de ne pas avoir été plus précautionneuse avec sa majesté....
Tu passes une nuit à la con, pendant laquelle, en rêves, tu inventes des systèmes pour dévisser ce putain d'épinglier, tu envisages même de sacrifier 300 ou 500 euros de plus pour racheter une tête complète, bref.. tu dors MAL !!
Le lendemain, tu chopes le 1er magasin de bricolage que tu trouves sur ta route, et tu achètes 2 sortes d'huiles différentes et 3 jeux de clés Allen au cas où, tu y penses toute la journée, et le soir, re-verre de vin, et avec l'Homme tu décides que cet épinglier soit être dévissé sous peine de crise d'hystérie !! 
Et là je dis : "Vive l'huile W40 en bombe !" "Vivent les clés Allen" et "vive l'huile de coude !" 
Donc, épinglier sorti, bobine extraite, et pas de vis même pas abîmé (enfin si, un peu, mais franchement ça refonctionne à merveille, ça vis et ça dévisse sans effort)... 
OUFFFFFFF !
La nuit suivante a été savourée je peux vous le dire... 
Depuis, j'ai décidé que ce rouet porterait le nom de Rouet 1er, roi des rebelles ! et son petit nom serait REBELLE !
Ce post étant particulièrement long, je vous raconterai la suite de mes aventures la prochaine fois !
Bon dimanche à tous ! :-D

dimanche 8 mai 2016

Toilettage

On est dimanche, c'est le printemps, donc c'est le moment de faire le ménage ! Enfin, si on peut dire parce que non, je ne suis pas devenue la fée du logis, non décidément, ça, ce n'est pas encore arrivé...
Non, j'ai juste décidé de faire une petite toilette à Roberte la cardeuse... 
Grâce à M. Strauch, qui prévoit vraiment tout, toujours, et qui a fait une vidéo exprès pour les bricoleuses comme moi qui n'auraient jamais osé démonter leur cardeuse, je peux vous assurer que désormais Roberte tourne comme une... euh... cardeuse propre ! 


En suivant les instructions à la lettre tout va bien ! C'est facile et en plus on peut vraiment retirer toutes les fibres prises dans les axes, qui empêchent à la longue la cardeuse de tourner facilement.
Voyez plutôt :




Maintenant elle est toute belle, toute propre ! Prête à partir vers de nouvelles aventures fibresques ! 

Et vous ? Vous la nettoyez de temps en temps votre cardeuse ? ;-)
Bon dimanche à tous !


samedi 9 avril 2016

Le défi de la Balaine de Caplaine

Au week-end Caplaine, j'ai apporté une balaine. Mais oui rappelez-vous, le 29 octobre j'annonçais que je m'étais relancée sur une balaine rose ! Et finalement j'ai bien l'impression que je ne l'ai jamais montrée ! 
Alors la voilà :

Il y avait des envies de couleurs indiennes dans cette nappe avec le rose et le orange mélangés... je l'avais mise en boutique et finalement elle n'a pas été vendue. 

Alors j'ai décidé de l'apporter aux Goudes et de proposer aux copines fileuses de nous la partager, de la filer comme cela nous inspirerait et puis que chacune posterait la photo de son fil. Et voilà lancé le premier "défi" commun de notre groupe ! 
Il y a eu 17 parts de fibres en tout, il devrait donc y avoir 17 fils au final. J'ai hâte de voir les résultats de toutes car avec presque les mêmes fibres de départ, je suis certaine qu'il n'y aura pas 2 fils pareils ! 
Il y en a déjà 3 qui sont filés et ils sont visibles là : sur le forum consacré à la balaine de Caplaine.
Voici ma version :



Le côté bling bling indien a été volontairement estompé, je n'ai pas ajouté de "kibrille" à la nappe, j'ai opté pour un autowrap (avec le fil rose très fin qui s'enroule autour de la fibre) ce qui donne à ce fil un aspect encore plus irrégulier et déstructuré, comme ces vieux tissus feutrés, usés et effilochés par endroits... (ce qui peut aussi être représentatif des textiles qu'on trouve en Inde cela dit !)
54 mètres pour 70 grammes, il faudra que ce fil soit intégré avec d'autres pour être transformé... 
Ah j'oubliais ! le défi dure jusqu'à cet été donc patience ! ;-) 

Bon week-end tous ! 

dimanche 27 mars 2016

Production les pieds dans l'eau

J'avais apporté dans mes bagages moultes petits bout de fibres, bouclettes et autres tests de teintures pas toujours réussies... et puis des bouclettes aussi, celles de costvold que j'avais teint quand j'avais fait ma serial teigneuse en novembre dernier : 

Ce paquet de fibres s'est donc transformé en une grosse nappe, cardées sur la cardeuse Fines Fibres d'Ashford de Fany, me voici d'ailleurs en plein effort :
Crédit photo Anne V.
Et hop ! 





Quelques tours de pédales et un retord Navajo plus tard :




C'est un très gros fil qui se travaillera avec du 12 ou du 15 mm facile ! Je ne me souviens déjà plus combien j'en ai, environ une centaine de mètres il me semble... de quoi faire un Ovate probablement ! J'avais les pieds dans l'eau mais la tête et les mains plutôt sur une lande un peu sèche, avec des bruyères et des herbes diverses...